/ / /
Le 13 janvier  2010 on a scandé, autant que chanté, en solidarité avec les 6 salariés de Continental (Clairoix) devant le palais de justice d'Amiens. 

Pour eux une nouvelle version de "La semaine sanglante" :
 

Sauf des mouchards et des gendarmes,

On n'verra bientôt dans nos régions,

Que des chômeurs et des précaires,

Anciens Conti, intérimaires.

Clairoix suinte la misère,
Les heureux mêmes sont tremblants.
La mode est aux licenciements,
Les plans sociaux sont tous sanglants.


Oui mais ça branle dans le manche,

Et ce régime, finira

Et gare à la revanche

Quand tout le peuple s'y mettra


Demain les gros, les actionnaires,
Se pavaneront sur les trottoirs,
Comme le faisaient déjà leurs pères,
Rolex et pognon en sautoir.
Sans pain, sans travail et sans armes,
Nous sommes déjà gouvernés
Par des libéraux, des gendarmes,
Des sabre-peuple et des curés.



Oui mais...


Le peuple au collier de misère
Sera-t-il donc toujours rivé ?
Jusques à quand les actionnaires
Tiendront-ils le haut du pavé ?
Jusques à quand la Sainte Clique
Nous croira-t-elle un vil bétail ?
À quand enfin la République
De la Justice et du Social ?


Oui mais...

Les mauvais jours finiront

Et gare à la revanche

Quand tous les peuples s'y mettront...

Partager cette page

Repost 0
Published by

Présentation

  • : Bande à Rosa
  • Bande   à   Rosa
  • : La bande à Rosa est une chorale de chants de lutte crée sur Amiens en 2003 afin de faire vivre, ou revivre, des chants politiques et engagés.
  • Contact

où et quand on répète

Pour 2015 les next Répétitions auront lieu à la Briqueterie  http://la.briqueterie.over-blog.org/   (batiment en brique Qui is au croisement des rues Lescouvé, Gaston Moutardier, Chabannes et Philippe Lebon, Du côté de l ' avenue Foy

2015 :

Les vendredis :

25 septembre, 9 octobre et 6 novembre

aux alentours de 20h40.

C'est qui rosa ?  

Rosa Luxemburg est une théoricienne et une révolutionnaire née en 1871 en Pologne alors sous domination russe. Rosa vit à Varsovie puis à Zurich. Elle travaille à un doctorat d'économie politique. Elle cofonde le parti social démocratique polonais et milite pour une unité d'action des travailleurs polonais avec leurs camarades russes pour renverser le tsarisme.

En 1883 elle est déléguée de la Pologne au IIIè congrès de l'IS, n'hésitant pas à s'y opposer à Engels sur la question de l'indépendance de son pays à laquelle elle préfère l'autonomie. Rosa prend en 1898 la nationalité allemande, adhère au SPD, anime l'aile gauche avec Liebknecht et marque son désaccord avec Lénine sur l'organisation du parti. Elle défend l'idée de la grève de masse comme principal moyen d'action révolutionnaire. En 1905, elle est arrêtée une première fois pour son soutien à la révolution russe en Pologne et rédige en prison "grève de masse, parti et syndicats". En 1914, la guerre éclate, soutenue par le SPD. Mais Rosa pacifiste s'oppose à cette guerre et est à nouveau emprisonnée. Suite à une crise au SPD, en 1916 Rosa crée avec Liebknecht le parti Spartakus, parti communiste allemand résolumment révolutionnaire et pacifiste. A nouveau emprisonnée elle écrit sous le pseudonyme de Junius les bases du programme spartakiste.

Elle est arrêtée suite à l'insurrection spartakiste à Berlin et exécutée en 1919 en même temps que Liebknecht.

 Mais comme le disait une copine l'autre jour "Rosa c'est aussi le prénom d'une autre militante"  : Rosa Parks, une  noire amércaine qui est devenue une figure emblématique de la lutte contre la ségrégation raciale.  Couturière de 50 ans, elle a refusé en décembre 1955 de céder sa place à un blanc dans un bus. Arrêtée par la police, elle s'est vu infliger une amende de 15 dollars  ; elle a fait appel de ce jugement. Un jeune pasteur noir inconnu de 26 ans, Martin Luther King,  a alors lancé une campagne de protestation et de boycott contre la compagnie de bus qui dura 381 jours. Le 13 novembre 1956, la cour suprème cassait les lois ségrégationnistes dans les bus, les déclarant anticonstitutionnelles.     Sûrement d'autres rosas ont lutté...